dendrophibies Forum Index
 
 
 
dendrophibies Forum IndexFAQSearchRegisterLog in
 

Les Mycoses chez les Reptiles & Amphibiens

 
Post new topic   Reply to topic    dendrophibies Forum Index -> Maintenance -> Vétérinaire -> Fiches vétérinaire
Previous topic :: Next topic  
Author Message
 Mellisia
 Administrateur
  
Offline

 Joined: 10 Aug 2012
 Posts: 285
 
Localisation: Belgique

 PostPosted: Fri 24 Aug - 17:17 (2012)    Post subject: Les Mycoses chez les Reptiles & Amphibiens Reply with quote

Qu’est-ce qu’une mycose ?
Une mycose est une maladie causée par un fungus, micro-organisme de la famille des champignons, que l’on peut également appeler moisissure. Ces champignons ne sont pas des parasites, ce sont des commensaux (= organismes qui vivent avec d’autres, sans qu’aucun ne soit ni lésé ni profitant de cette cohabitation). Ils ont en général des noms extrêmement barbares, du style Nanniziopsis vriesii.
Ils se retrouvent à peu près partout, mais en très petites quantités, sans que ce soit inquiétant, ni que l’on puisse s’en débarrasser.
La mycose est donc une maladie opportuniste, c’est-à-dire qu’elle profite d’une déficience de l’animal pour s’installer. (Nb. : il n’existe jusqu’à maintenant à ma connaissance qu’une exception, celui qui a son nom là au-dessus, qui est directement aggressif envers Chameleo calyptratus).

Une « déficience » ?
Enfin, j’entends par là que l’animal n’est pas dans des conditions idéales. Chacun de nos reptiles (et d’entre nous d’ailleurs) est couvert de bactéries et de champignons, sur sa peau comme dans son système respiratoire, dans son tube digestif, etc…
Ceux-ci ne se développeront que si l’animal est perturbé, ce qui l’empêche de se défendre efficacement contre ces petites agressions permanentes : la plus évidente étant la température. Il est prouvé que des points chauds et froids inférieurs de 2 degrés à ceux recommandés, ceci pendant quelques jours, suffit à déclencher une mycose. En effet, le reptile est « ralenti », tandis que le champignon en profite.
De même, une humidité trop élevée peut être en cause (notamment dans les problèmes respiratoires), mais aussi un espace insuffisant, une nourriture insuffisante ou inadaptée, une hibernation qui se passe mal, un stress, etc…Bref, tout ce qui ne se passe pas comme prévu.
Nb. : Occasionnellement, il arrive qu’une mycose se développe à la suite d’un traitement antibiotique, celui-ci ayant éliminé les bactéries qui « empêchent » normalement les champignons de prendre le dessus. Cela peut arriver à la suite d’un traitement très long et très efficace, inutile de s’inquiéter au bout de cinq jours, hein.

Ça se manifeste comment, tout ça ?
Deux possibilités :
- Soit la mycose est au niveau de la peau, c’est une Dermatomycose. Les symptômes peuvent être les mêmes que pour tout autre infection cutanée : ampoules, plaies, nécroses, voire mêmes des « boules » de taille variable dans l’épaisseur de la peau. Une forme assez fréquente est une espèce de sécheresse des écailles qui s’éclaircissent et se craquèlent (mais ce n’est pas toujours une mycose).
- Soit à l’intérieur de l’animal, c’est une Mycose systémique ; le champignon va infester un ou plusieurs organes à l’intérieur. Les symptômes seront alors non spécifiques : difficultés respiratoires, anémie, hémorragies, anorexie, faiblesse, bref, comme d’hab, quoi.

Mais alors, comment on la reconnaît ?
Ben, ben, ben…tout problème (ou presque), pouvant être une mycose, l’idéal est de faire un prélèvement. Deux types de prélèvement existent. L’un, la culture fongique, consiste à frotter un kit de prélèvement sur l’endroit de la maladie. Pas toujours facile, et de plus il est
Pratiquement impossible de dire si le champignon que vous trouvez a causé la maladie, ou s’il s’agit d’un autre genre de problème
. Donc, on oublie.
L’autre prélèvement est la biopsie. Cela consiste à détacher un morceau de reptile, là où l’on pense qu’il y a infection, soit avec une pince, soit au scalpel, ce qui implique une anesthésie, générale ou locale. Facile pour la peau. Moins facile pour le foie ou le poumon. L’analyse est alors faite par un labo (il faut une dizaine de jours). L’analyse en elle-même coûte environ 50€, la biopsie…ça dépend.
En bref, ça coûte, c’est pas facile, les résultats viennent tard, et comme la plupart du temps on a des problèmes bactériens et non mycosiques, ni le véto ni vous n’avez en général envie de faire l’analyse systématiquement, et d’entendre 9 fois sur 10 « non, c’est une bactérie ». Donc en fait le raisonnement sera souvent : s’il y a infection, et que les antibios ne marchent pas, penser à faire une prélèvement (voire traiter sans être sûr en cas d’urgence vitale).

Et le traitement alors ?
- Retirer chirurgicalement les masses (facile au niveau de la peau, quasi impossible dans beaucoup d’autres organes…).
- Elever la température du terrarium en la maintenant plus vers le point chaud….
- Donner un antifongique. Pour l’instant, seuls les triazoles (noms en –conazole) sont à la fois reconnus comme efficaces et sans trop de danger (une surveillance du foie peut quand même être mise en place). Griséofulvine et amphotéricine sont en général moins efficaces. Mais tous les antifongiques sont assez chers par rapport à des antibiotiques.


[Source: http://dragonsdasgard.actifforum.com/ ]


 Back to top
 Publicité
 
  

 
 
 

 PostPosted: Fri 24 Aug - 17:17 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    dendrophibies Forum Index -> Maintenance -> Vétérinaire -> Fiches vétérinaire All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group